Haïku 

Un coussinet tout rose 

Une griffure sur ma cuisse 

La Zénitude de Mitsou 

Publicités

Des images symboliques.

Papillon

««Ce que la chenille appelle fin du monde, le papillon l’appelle naissance»»

Des images symboliques.

Il y a de ces images en moi.

Qui m’apparaissent parfois.

Dans ma vision intérieure.

Qui sont en lien avec des mots.

Toi joli papillon.

Tu es une de ces  images en moi.

Tu es.

Symbole de transformation

Symbole de résurrection.

Une chenille meurt.

Mais elle ne meurt même pas vraiment.

Elle ne fait que se transformer.

C’est juste qu’il lui a fallut beaucoup de temps.

Pour renaître en papillon.

Il faut beaucoup de temps parfois

Pour que vienne une transformation.

Cette  image symbolique

M’as suivit sur le chemin de ma vie.

Parfois tu m’apparais.

Dans une image.

Intérieure ou extérieure.

Et en d’autres endroits.

Tu es venu voler et tourbillonner autour de moi.

Mais toujours témoin.

D’une transformation.

D’une forme de résurrection.

Ou parfois même comme l’annonciation.

De cette transformation.

Il t’a fallut tout ce temps.

Pour former tes ailes en moi.

J’ai étonnamment découvert.

Que tu es le signe de mon ange de naissance.

Tu es une image témoin.

Une image si symbolique.

Pour moi.

Vole vole papillon.

Donne tes ailes à tous les domaines de ma vie

Mais je suis prête à te laisser et à prendre.

Tout le temps qu’il faut.

Pour chaque transformation et pour chaque résurrection.

Quelles sont les images symboliques qui apparaissent en toi?

Jeanne

Lettre à mon enfant intérieur.

Ma petite fille intérieure.

Qu’est ce qui  rend tes yeux si tristes ?

Déjà.

Ton sourire si effacée ?

Déjà.

Pourtant nous sommes à l’âge des poupées.

A l’âge de courir et de jouer.

Ton regard est déjà si éloigné.

Des rires et des jeux.

Dis-moi as-tu déjà perdu ?

Cette joie de l’enfance.

Cette insouciance.

Tu es adulte avant ton temps.

Et pourtant.

Tu ne comprends rien.

A beaucoup des expériences.

Qui t’arrive.

Je te permettrai.

De vivre la beauté de l’enfance.

Je te promets.

Nous ferons voler des cerfs-volants.

Nous danserons petite.

Nous chanterons.

Nous dessinerons.

Je sais ou tu es en moi petite.

Tu es au fond de moi prisonnière de lourds secrets.

Et si coincée dans tous les interdits.

Tu vois déjà nous avons fait un pas nous ne sommes pas seules petite.

Paralysée dans la peur de t’exprimer.

Ton langage.

Est bloqué.

Mais je te donnerais la permission.

De vivre les joies.

Je te donnerai la permission de jouer.

De te tromper , de faire des erreurs.

Mais je te croyais plus âgée ?

Là ou tu es devenu si triste.

Au fond de moi.

S’il te plaît parle- moi.

De tes souvenirs.

Dis-moi ce qui te fait déjà si sérieuse.

Ce qui te fait déjà si sage.

Quelqu’un a dérobé ton sourire ?

Dis-moi.

Et tes éclats de rire.

Dis- moi.

Dévoile moi tes secrets.

Y en avaient-ils déjà

A cet âge là ?

Déjà tu vivais dans la peur de perdre ceux que tu aimais.

Je le sais.

J’ai besoin de savoir les fantômes qui t’habite.

Ceux qui te volent ton repos dans tes nuits.

Pour t’aider à les chasser

J’ai besoin de savoir.

Pour nous aider à grandir.

Prends ma main nous rirons ensemble.

Dis-moi as tu déjà cesser de jouer ?

La peur avait-elle déjà volé tes rêves.

Mais as-tu au moins eu le temps de rêver.

Dis-moi.

Je ne peux le savoir si tu ne me parle pas.

Je vois cette petite fille solitaire.

Que tu es en moi.

Je veux devenir.

Ton parent nourricier.

Ton amie.

Je te prends la main maintenant.

Je suis là.

Mais nous sommes là ensemble maintenant.

Mais il y a une chose que je sais.

C’est que je ne t’abandonnerai plus.

Nous nous tiendrons compagnie.

Pour le reste de notre vie.

Je veux te voir rire.

Alors.

Chaque fois tu seras dans tous mes rires.

Je te prendrai par la main.

Je te mènerai vers demain.

Je sais que tu es là au fond de moi.

Peut-être que tu pleure notre vie que tu crois perdu.

Mais je te promets.

Que nous pouvons rire petite.

Je t’amène dans mes sourires.

Je t’amène dans mes éclats de rire.

Tu vois c’est toi qui reprends vie.

En moi.

Confie-moi tes rêves.

Nous les accomplirons ensemble.

J’ai besoin de toi.

Pour les accomplir.

J’ai besoin de cette spontanéité qui me vient de toi.

J’ai besoin de ta simplicité.

J’ai besoin de la pureté de ton cœur.

J’ai besoin de ta capacité a être si près de notre âme.

J’ai besoin de toi petite fille.

Je vivrais avec toi petite.

J’ai besoin que tu vives.

Tu es cette candeur en moi.

Pour traverser la vie.

J’ai besoin de toi.

Pour vivre nos rêves enfouis.

Ensemble nous les trouverons.

J’ai besoin de toi pour y croire.

Pour toujours nous serons ensemble.

Je ne t’abandonnerai pas.

Tu es mon enfant intérieur.

Je vais toujours t’aimer.

Je te promets.

Je t’aime.

xxx

De ton parent intérieur.

 

Je t’ai nommé liberté .

perroquet avec mes prismacolor

Un symbole de liberté.

J’ai voulu dessiner une image de liberté.

J’ai sorti mes crayons.

Et j’ai dessiné tes ailes.

J’ai voulu un espace de liberté.

J’ai pris mes crayons et j’ai mis plein de couleurs.

En signe d’ouverture a tous les paysages.

Et j’ai refusé de te garder en cage.

Même la plus belle cage dorée.

Ne sera jamais la maison d’un être de liberté.

J’ai dessiné de grands arbres.

Pour que tu puisse t’y poser.

Et y faire ton nid.

J’ai voulu un chemin de liberté.

Je t’ai offert de hautes montagnes.

Et un ciel.

Pour t’envoler.

J’ai voulu dessiné un symbole de liberté.

J’ai dessiné tes ailes .

Qui te conduisent vers tes plus grands rêves.

Qui te permettent de t’envoler.

Dans les hauteurs

Au-dessus de toutes les circonstances.

Pour les regarder.

Avec un certain détachement.

J’ai voulu un espace de liberté.

Je t’ai permis de choisir l’endroit ou construire ton nid.

J’ai voulu un chemin de liberté.

Je t’ai permis.

De t’envoler vers d’autres cieux.

Car je sais que l’on n’emprisonne pas  un être de liberté.

Je crois que chaque être doit trouver son propre chemin de liberté.

La porte du mien était grande ouverte.

Mais la peur de cet inconnu.

M’as souvent enchainé au connu.

Sans que je le saches vraiment.

La porte était ouverte.

Mais j’avais les yeux fixés.

Sur les barreaux de la cage.

Que j’avais moi-même fabriqué.

Un jour j’ai osé  en sortir.

Et déployer mes ailes.

M’envoler vers tous ces magnifiques paysages.

Il y aura toujours du nouveau.

Dans cet espace , sur ce chemin.

Il est infini.

Ne t’en fais pas cet espace et ce chemin est a l’intérieur de toi.
Tout est en soi et tout part de soi.

Aujourd’hui je chante avec toi liberté.

.Jeanne

double sens (écrit il y a déjà quelques années )

20idlir 

Double sens!

Notre sens de la vue oui avec nos yeux extérieur nous pouvons regarder tout simplement.

Voir le soleil comme chaque personne le voit .

Mais avec nos yeux intérieurs, nous voyons le soleil .

D’une façon unique .

De notre manière à nous .

Chacun avec notre cœur .

Notre sens de l’ouïe.

oui avec nos oreilles extérieures nous pouvons entendre tout simplement

Entendre les mots comme chaque personne les entend.

Mais avec nos oreilles intérieures

Nous entendons d’une façon unique .

De notre manière à nous chacun avec notre cœur .

Notre sens de l’odorat oui avec notre senti extérieur nous pouvons sentir tout simplement

Sentir une rose comme chaque personne la sent .

Mais avec notre senti intérieur nous sentons notre rose d’une façon unique .

De notre manière à nous Oui avec notre cœur à nous .

Notre sens du goût oui avec notre bouche extérieure

Nous pouvons goûter un bon plat comme chaque personne le goûte.

mais avec notre bouche intérieure Nous le goûtons d’une façon unique

Notre manière à nous Oui avec notre cœur à nous

 Notre sens du toucher oui avec nos mains extérieures nous pouvons toucher tout simplement.

Toucher un tissu de soie comme chaque personne le touche

Mais avec nos mains intérieures Nous le touchons d’une façon unique.

De notre manière à nous Oui avec notre cœur à nous .

C’est cela notre individualité ,chacun de nous sommes un exemplaire unique

Et je suis convaincue que si Dieu nous à créés c’est parce que Il avait des talents et des plans pour chacun

Oui nous pouvons tous entendre et voir sentir goûter et toucher.

Mais chacun écoute regarde sens goûte et touche Chacun à sa façon .

C’est cela nos bénédictions . Et qui peut dire que la personne que tu rencontre sur ton chemin .

N’as pas besoin de découvrir le soleil par tes yeux .

Moi je remercie les personnes dans ma vie (mes enfants , mes amis , ma famille des écrivains , des auteurs , des thérapeutes , des artistes ,et parfois de parfaits inconnus qui m’ont permises de découvrir Mes bénédictions.

Et ainsi être capable de voir ,écouter ,sentir ,goûter et toucher à toute la beauté de monde .

Et de savourez la joie d’être vivante .Oui car nous pouvons aussi avec les yeux de notre cœur si nous sommes attentifs et ouverts a cette sensibilité.

  voir le besoin d’amour des autres et nous pouvons entendre aussi avec les oreilles du cœur les besoins d’écoute des autres.

Car comme le dis si bien le petit prince l’essentiel est invisible pour les yeux On ne voit bien qu’avec le cœur .J’ai envie de nous dire ouvrons donc la porte de notre cœur .Car cette porte là elle ne s’ouvre que de l’intérieur. Je nous souhaite la force de l’amour .Car je crois en la force du nous .

Jeanne D’arc