Poème du début du siècle …

 

image

Poème de C.P Cavafy

Ithaque

Lorsque tu mettras le cap sur Ithaque,
fais de sorte que ton voyage soit long,
plein d’aventures et d’expériences.
Les Lestrygons et les Cyclopes,
et la colère de Poséidon ne crains,
ils ne se trouveront point sur ton chemin
si ta pensée reste élevée, si une émotion de qualité
envahit ton esprit et ton corps. Lestrygons Cyclopes,
et la fureur de Poséidon tu n’auras à affronter
que si tu les portes en toi,

si c’est ton âme qui les dresse devant toi.
Fais de sorte que ton parcours soit long.
Que nombreux soient les matins
où – avec quel délice et quelle joie! –
tu découvriras des ports inconnus,
des ports nouveaux pour toi, et tu iras
t’arrêter devant les échoppes Phéniciennes
pour acquérir les belles marchandises
nacres, coraux, ambres, ébènes
et des parfums voluptueux,
surtout beaucoup de parfums voluptueux;
et tu iras d’une ville Egyptienne à l’autre
pour apprendre, et encore apprendre, de la bouche des savants.

 
La pensée d’Ithaque ne doit pas te quitter.
Elle sera toujours ta destination.
Mais n’écourte pas la durée du voyage.
Il vaut mieux que cela prenne des longues années
et que déjà vieux tu atteignes l’ile,
riche de tout ce que tu as acquis sur ton parcours
et sans te dire
qu’Ithaque t’amènera des richesses nouvelles.
Ithaque t’a offert le beau voyage.
Sans elle, tu n’aurais pas pris la route.
Elle n’a plus rien à te donner.
Et si tu la trouvais pauvre, Ithaque ne t’a pas trompé.
Sage à présent et plein d’expérience,
tu as certainement compris
ce que pour toi Ithaque signifie

poème de C’.P. Cavafy,

Réflexion sur les mots …

Un coin de ciel

Réflexion sur les mots.

Je ne peux écrire qu’avec ce que je suis.

Qu’avec mes ressentis.

Qu’avec ce que je vis

Je suis aujourd’hui je le sais la somme de chacun des évènements de ma vie.

Comment puis-je t’écrire l’amour autrement que je le ressens.

Autrement que je l’ai vécu.

Au travers les expériences de ma vie

Avant toi j’aurais écrit l’amour tout autrement pourtant.

Et cela aurait quand même été l’amour.

Mais un amour auquel il manquait encore quelque chose.

Donc ton passage dans ma vie,

Est venu enrichir mon vécu,

Est venu enrichir le mot Amour pour moi.

Avant toi.

Avant ta présence ou ton passage dans ma vie.

Je ne pouvais mettre dans les mots écrits la profondeur ou l’intensité

Que tu es venu glisser dans ce mot pour moi.

Chaque personne et chaque chose pour laquelle j’ai ressenti ce sentiment.

Est venu faire grandir ce mot en moi.

Les mots ont tous les mêmes lettres, mais ils sont différents pour chaque personne.

Surtout les sentiments ils sont le contenu que la personne qui les vit leur donne

Les mots ils sont vides en eux-mêmes.

Chacun de nous rempli les mots de son vécu.

Comment puis-je t’écrire la peur différemment que je la ressens.

Pourtant avant un certain événement j’aurais écrit le mot peur.

Avec un contenu si différent.

Mon mot ne sera différent que pour moi car tu le liras avec ton propre vécu.

Quand je parle de la joie je ne peux que parler de la mienne.

Je ne connais pas la tienne.

Je n’ai aucune idée de sa grandeur et de sa profondeur.

De ce qui éclate en toi quand monte cette joie.

Quand je parle de bonheur je ne peux parler que du mien.

Car je ne sais pas toi ce qui fait ton bonheur.

Car le bonheur n’est dans rien en particulier pour moi.

Mon bonheur est dans la façon d’accueillir chaque chose.

Donc mon bonheur est dans mon état d’être.

Ce que je trouve dans mes lectures c’est aussi avec mon vécu.

Que je le découvre.

Pourtant quand je lis tes mots je sens ces mots vibrés en moi.

Pourtant quand je lis tes mots des frissons viennent sur ma peau.

Des larmes montent dans mes yeux.

La façon pour moi de connaître ton intensité. Ta sensibilité.

C’est de la sentir à travers tes mots.

Venir toucher a ma propre sensibilité.

Ta façon de les marier elle n’appartient qu’à toi.

C’est ton style celui qui t’appartient.

Donc j’écris les mots avec le contenu de mon vécu, et je lis avec le même contenu.

Jeanne

Des images symboliques.

Papillon

««Ce que la chenille appelle fin du monde, le papillon l’appelle naissance»»

Des images symboliques.

Il y a de ces images en moi.

Qui m’apparaissent parfois.

Dans ma vision intérieure.

Qui sont en lien avec des mots.

Toi joli papillon.

Tu es une de ces  images en moi.

Tu es.

Symbole de transformation

Symbole de résurrection.

Une chenille meurt.

Mais elle ne meurt même pas vraiment.

Elle ne fait que se transformer.

C’est juste qu’il lui a fallut beaucoup de temps.

Pour renaître en papillon.

Il faut beaucoup de temps parfois

Pour que vienne une transformation.

Cette  image symbolique

M’as suivit sur le chemin de ma vie.

Parfois tu m’apparais.

Dans une image.

Intérieure ou extérieure.

Et en d’autres endroits.

Tu es venu voler et tourbillonner autour de moi.

Mais toujours témoin.

D’une transformation.

D’une forme de résurrection.

Ou parfois même comme l’annonciation.

De cette transformation.

Il t’a fallut tout ce temps.

Pour former tes ailes en moi.

J’ai étonnamment découvert.

Que tu es le signe de mon ange de naissance.

Tu es une image témoin.

Une image si symbolique.

Pour moi.

Vole vole papillon.

Donne tes ailes à tous les domaines de ma vie

Mais je suis prête à te laisser et à prendre.

Tout le temps qu’il faut.

Pour chaque transformation et pour chaque résurrection.

Quelles sont les images symboliques qui apparaissent en toi?

Jeanne