Un voyage … à l’intérieur

P1010171 (2)Je ne me souvenais pas des images de  mes promenades ainsi sur des bords de plage et pourtant je sais que j’y ai marché mais en ce temps-là j’étais trop perdue dans mes pensées , trop en recherche dans mon intérieur si chaotique  pour regarder vraiment ou mes pieds traçaient des pas …je pourrais dire je gravissais une montagne intérieurement  , pourtant  dans certaines de mes lectures remonte une odeur a mes narines et je sais que cette odeur c’est la mer , tu vois je n’ai pas toujours été là ou mon corps se déposait ….j’entends parfois quelqu’un dire je vais aller voir au bout du monde si j’y suis  et bien pour moi je suis rester a tourner en rond dans un cercle très restreint , Mais je voyageais dans mon monde intérieurement a vitesse grand vent. a vivre mes tornades et mes ouragans . Puis a ramasser souvent les débris des tsunamis… est-ce ceux des rébellions ????

Oui j’ai parcouru des distances sans distances pour me trouver.

Je suis monté dans les hauteurs sans mettre de parachute … je suis descendu dans les profondeurs …pour essayer de trouver ma vie….parfois il y faisait nuit et noir mais un petit fil ….. je tenais la main amie …..

Mais je cherchais a être une autre …sans vraiment le savoir …  donc je ne me trouvais jamais un matin assise en boule replié tel un escargot, ou une petite tortue dans sa carapace j’ai  accepter d’être juste moi
Je regarde des images qui me font faire des aller retour…  des écrits …le font aussi …

Les deux pieds rivés …. au sol …. je ne suis que ce que le MAÎTRE  a voulu pour  moi ….

Jeanne D’arc

Publicités

chemin de liberté(reprise )

pastelgras.jpg

Même si tu ne vois pas le chemin devant.

Regarde le beau à l’horizon.

C’est n’est plus la destination.

De ton voyage.

Mais tout le paysage que tu rencontre sur le chemin.

Qui fait parti de ton objectif.

Maintenant.

Qu’importe les détours au long du parcours.

Les doutes, et les erreurs.

Les arrêts et les pauses.

Ils deviennent partie intégrante  de ton

Voyage.

C’est devenu un voyage qui contient la destination de chaque jour.

Ma quête de paix intérieure.

Elle n’est pas dans un seul.

Contenant au pied d’un arc-en-ciel.

JE la trouve par petits morceaux.

Tout le long du voyage.

J’étais partie avec un si gros bagage.

J’avais plus de place.

Pour les conservés.

Alors dans des croisés de chemin.

Dans des tournants.

J’ai déposée bien des valises.

Et plus je voyage j’apprends à voyager léger.

Je goûte le but de ma quête.

A chaque jour.

J’en oubli même que j’avais entrepris un voyage.

C’est tout le chemin qui est devenu.

Mon voyage.

Je dépose en chemin murs et barrières.

Mon être soudain se sent soulevé.

De nouvelles perspectives s’ouvrent.

Il n’y a peut-être même plus de voyage.

Juste un chemin de liberté.

Jeanne D’arc

Invitation……

imageJe t’invite en voyage.

Je t’invite au voyage, nous ne traverserons aucun continent nous ne naviguerons dans nul autre bateau que celui du cercle de ta vie.

Nous ne voguerons sur nulle autre mer que celle qui se rend dans les profondeurs de ton être

A la rencontre de ton âme.

Le capitaine ne t’amène jamais plus loin sans ta permission.

il attendra toujours que tu sois prête à t’y rendre.

A l’instant le meilleur pour toi.

Il n’y a aucune limite de temps.

Le temps dans ce voyage ne compte pas.

Car le temps en fait n’existe pas.

Le maitre possède une patience infinie.

Certainement que le voyage conduit parfois dans des vents très forts.

Tu t’y sentiras surement bousculés et pas loin de chavirer.

Jusqu’à te porter près, tout près de la mutinerie.

Au bord.

De L’idée d’abandonner le navire.

Quand tu y verras ta barque si minuscule.

Mais un jour c’est dans ce voyage ou je fus invitée et jamais depuis je n’ai eu aucun regret.

D’être monté dans ce bateau.

Même si je savais que j’avais un grand territoire a exploré.

Pour atteindre le dernier rivage. 

celui sur le quel je saurai sans aucun doute que je suis enfin a  la maison 

C’était un matin de grande tempête que fut en moi lancée l’invitation.

Et ce matin là.

J’ai répondu OUI présente.

Jeanne D’arc

Tu es mon plus beau rêve

Tu es mon plus beau rêve.

Chaque fois que me prends l’envie de te prêter;

Ma plume pour quelques mots.

Il y a tout a coup,

Comme une gêne qui vient frôler

Et ma feuille et ma plume.

Comme si j’avais une retenue.

Une peur d’aller trop loin dans les confidences

Une peur de dévoiler,

Un désir de retenir. 

Tu es mon plus beau rêve.

Ton Amour est ma nourriture.

Et mon élixir.

Ce que tu arrive à me faire ressentir.

Me fait chavirer le cœur.

Tu es mon plus beau rêve.

Comme si tu réussissais à ouvrir mon cœur.

Je me suis aimée par tes yeux.

C’est en eux que je me suis vue si complètement nue.

Jusqu’au fond de l’âme.

Oui j’arrive encore à m’aimer par toi.

C’est par toi que mon cœur a appris l’amour.

Même si jamais je n’arrive complètement  à trouver les mots.

Pour vraiment exprimer ce que je voudrais te dire.

Je ne pourrais trouver des mots

Je le sais car ce que je ressens c’est au-delà des mots

Que je connais.

Pas un quand je l’écris n’est assez puissant pour te dire

L’intensité que je ressens.

Dans le fond du cœur,

Tu es mon plus beau rêve…

Jeanne

Des bouts de vie…..

aujourd'hui  55ans (2)Il m’arrive de ressortir parfois, de mes boites de souvenirs certaines photos et de me rappeler de mes tranches de vie.

Je me souviens de cette soirée au cours de  laquelle cette photo a été prise. Je sais que c’était en des jours disons plus ensoleillés plus lumineux..

Des jours remplis de rires.

Des jours d’amour naissant.

Des gens ont quittés ma vie depuis. d’autres y sont arrivés Un soir de fête 50 ans de mariage d’un oncle que j’aimais énormément

Mon regard ne peut plus le voir, mais il habite encore mon cœur avec chacun de mes disparus..

Et pourtant je ne reviendrais pas pour rien en arrière.

la vie est faite pour aller vers l’avant.

Il y a des arrivées et des départs

Des jours pour faire connaissance et d’autres pour dire au revoir

Oui il y a des commencements et des fins.

Cela fait partie de la vie.

Mais je garde quand même ces souvenirs comme un coffre a trésors

Avec toutes les cartes reçues qui contiennent tant de mots  miracles.

Des remèdes pour temps maussade

Du soleil pour jours plus sombres..

Même si depuis quelques années Les évènements de ma vie , se présentent plus comme des grandes vagues a faire chavirer les bateaux .

Je refuse de me laisser abattre j’ai trop donner  de temps a la déprime dans  ma vie je refuse catégoriquement de lui céder une minute de plus

J’ai pas une seconde a perdre j’ai le reste de ma vie a vivre.

Même si mon visage  aujourd’hui  se fait un peu plus vieillissant que sur cette photo
la maladie est tellement gourmande.

Le sourire je l’ai tatoué dans mon intérieur, elle ne me le prendra pas je refuse de lui céder

Elle peut rendre mon corps déformé, mais la joie fait parti de mon âme

Et celle-ci elle est guérie elle ne peut maintenant y toucher..

Jamais elle ne pourra me voler  la joie ,l’amour et la paix du  cœur je suis convaincu que cette partie vit pour toujours el qu’elle ne vieillira jamais.

Jeanne.