Je voulait t’écrire un mot ..

Je voudrais t’écrire un mot.

Oui ce matin j’ai eu envie de prendre ma plume pour t’écrire un mot.

En fait je crois que c’est plus une prière.

Si je la mets en mots.

C’est simplement que ceux-ci me sont nécessaires.

Je sais que tu n’as besoin d’aucun mot

Les mots sont plus pour moi.

Que réellement pour toi.

Je sais que tu ne m’abandonne pas,

Je sais que tu ne me tourne pas le dos.

Je sais que tu connais le cœur.

C’est moi et seulement moi qui semble avoir perdu la clé.

Car je me sens si loin comme dans cette ancienne vie.

Celle d’avant, celle ou je n’avais jamais encore ressenti cette présence.

Qui habite mon cœur.

Celle ou il faisait si froid a l’intérieur.

Oui encore la sensation de la traversée d’un désert.

Je ne bougerai, je ne courrai pas a l’autre bout du monde.

Cela je l’ai fait il y a longtemps.

Et finalement tu étais là si près.

Je sais que tu es là quelque part en moi.

Je n’ai qu’à trouver l’interrupteur.

Et qu’à cet instant la lumière reviendras.

Ce que nous n’avons pas encore connu ne peut pas nous manquer réellement.

Mais là je le vis comme si je souffrais l’abandon.Ma propre désertion.

Un vide, tellement profond.

Sans TOI.

Je sais que tu ne me tourne pas le dos.

Je sais que tu ne t’es aucunement éloigné.

Je sais que c’est moi…qui a égaré ma clé.

Un jour tu as changé complètement ma vie intérieure. J’hésite à dire ma vie, tant en ce temps –là j’étais loin de me sentir vivante,

Jamais la joie, la vrai n’avait vibré, réellement à l’intérieur de moi.

Mais jamais, ton mystère ne m’avait approché, jamais cette foi ne m’avait vraiment touchée.

Un tel monde de différence entre les deux.

Mais aujourd’hui je connais la saveur de la joie celle qui colore tout, je connais son énergie, sa vibration.

Et je sais que présentement je n’arrive pas atteindre cette partie en moi.

D’avoir vécue un temps sans connaitre cette présence, puis de l’avoir senti vivre si fortement en soi, fait que de la perdre est pire que de ne jamais l’avoir connue.

Reviens me conduire a ma source, indique moi la route.

Guide mes pas …

Je  t’en prie viens encore combler mon silence.

viens m’ éclairer de ta présence .

Viens allumez le feu.

 

Jeanne d’arc

 

 

 

Publicités

D’une feuille l’autre…

j,adore ce site

Le voyageur immobile

https://www.kickstarter.com/projects/1265002093/dune-feuille-lautre

Ce livre est né de différents écrits que j’ai mis sous forme de blog “Le voyageur immobile”au début 2017. Je l’ai fait fleurir durant quelques mois explorant ainsi l’écriture dans laquelle j’ai pu entrevoir un monde fantastique. C’était également une façon pour moi de rester créatif en y ajoutant plusieurs dessins qui donnait une plus grande dimension à mes textes et vice-versa. À un moment de ma vie où je suis à cours de temps, trimbaler un carnet et un crayon était une façon facile de pouvoir jeter mes concepts, essais et réflexions. Mon imagination restait stimulée sous les traits d’esquisses qui ont finalement vu le jour dans ce projet. Ça m’a permis d’entreprendre le pas. Parmi tous les embranchements que l’on puisse prendre dans la vie, un seul parcours nous est accordé. Encore faut-il avoir le courage de l’emprunter. Comme l’a dit le philosophe Plutarque: “La recherche est…

Voir l’article original 148 mots de plus