Le sentier 

Un pas et puis un autre 

Une cerf dans le sentier 

Une mésange  sur une branche 

Un pas et puis un autre 

Un écureuil qui coure après une noix 

Une couleuvre qui rampe devant mon pied 

Un pas et puis un autre 

Un banc m’invite pour une pause 

Des petites fleurs jaunes attire mon regard 

Un pas et puis un autre 

Je respire en toute conscience pour monter la pente 

Inspire et puis expire 

Un pas et ensuite un autre 

Le dernier tu ni pense pas 

C’est le premier qui compte 

Ce sentier qui reste le même 

Mais qui chaque jour me surprends 

Jusqu’â me donner l’illusion d’y compter mes pas 

Pour la toute première fois 

Jeanne D’arc 

Publicités