Il y a de ces textes que l’on écrit…….

Et que pourtant nous hésitons a partager, cette hésitation nous déchire de l’intérieur nous sommes divisés Entre cette peur de dire ,cette peur de dévoiler parce qu’une honte  nous habite encore , et aussi parce que le sujet dérange et le ressenti qu’il faut briser le silence  pour espérer qu’un jour les enfants puissent vivre en paix leur enfance .

oiseau

L’innocence.

Tu as volé son innocence.

Tu lui voles son adolescence.

C’est l’âge des découvertes.

À peine sorti de l’enfance.

Tu ressens ton cœur qui palpite.

Ton corps s’éveille aussi.

Tu crois à l’amour qui dure toujours.

Elle est à l’âge de rencontrer des copains du même âge.

Et qu’ensemble ils puissent découvrir l’amour.

Elle à un corps de femme.

Mais son cœur et son âme.

On encore un pied dans l’enfance.

Presque l’âge encore des poupées.

Tu représentais un adulte en position d’autorité.

Ton rôle est de la protéger de la guider dans ses choix.

Tu avais le devoir d’être un adulte sain dans sa vie.

Tes gestes ont tout gâché

Tu as tout fucké ses points de repères.

Tu lui as volé son innocence.

En te servant de son corps pour ton plaisir.

Tu t’es servi du mensonge.

Pour assouvir de bas instincts

Tu as brisé son âme d’enfant.

Tu as hypothéqué sa vie.

Parce que dans mon enfance j’ai gardé le silence.

Moi dans la sienne j’ai décidé.

De briser ce même silence.

Pour qu’elle puisse grandir, et se libérer de ces traces de boue que tu as laissée.

Sur la pureté de son adolescence.

Sur la pureté du début de sa vie de femme en devenir.

Pour qu’elle ne porte pas la honte.

Sur ses frêles épaules toute sa vie.

Car cette honte elle n’est pas la sienne.

Elle ne lui appartient pas.

Elle n’as pas a la vivre.

Et pourtant j’ai peur qu’elle s’en fasse un manteau.

En écrivant son histoire je me libère aussi de la mienne.

À tous les voleurs d’innocence.

Je refuse maintenant de protéger votre anonymat.

Vous êtes des briseurs de vie, et au pluriel s’il vous plaît.

Peut-être que certains et certaines m’en voudront,

Mais j’accepte d’assumer les choix.

Que mon cœur m’a dicté.

Tout mon intérieur se rebellait à garder le silence.

D’une femme survivante tout simplement.

Jeanne

Publicités

10 réflexions sur “Il y a de ces textes que l’on écrit…….

  1. Il y a des textes qu’on écrit parce que l’âme a besoin de crier…
    J’ai beaucoup d’admiration pour toi Jeanne. Tu brises le silence pour toi, elle et tellement d’autres. Alors que tu écris ces mots, nous devrions tous aussi faire le serment de ne jamais se faire complice de cela et de ne jamais tourner la tête pour feindre de ne pas voir ni savoir.
    Personne n’a le droit de voler la vie d’un autre.
    Bravo …oui sincèrement bravo pour ces mots..cettte démarche…
    Amitiés sincères,
    Kleaude

  2. Je suis a la fois sans mots…émue…si admirative….

    Oui…il faut briser le silence et protéger…se révolté et crier fort comme tu le fais ici avec autant de puissance …de force…de révolte et d’amour…..

    Je suis émue…je ne trouve pas de mots assez fort…alors je laisse tes mots le faire de façon si puissante…..

    Quelle grande dame tu es Jeanne !!!

    Je m’incline bien bas…

    Toute mon admiration…
    Sorcière

  3. Wow ….

    Je cherche mes mots pour exprimer à quel point, je trouve cet article magnifique…émouvant ….
    Chaque mot porte la vérité , l’auhenticité, le courage d’une personne qui a survécu, comme tu dis …
    Chapeau Jeanne …!
    Merci pour ce grand partage ….!

    Tendresse
    Manouchka

  4. Bonjour Jeanne,
    Il y a de ces textes que l’on écrit…
    Des textes qui viennent spontanément, sans avoir à réfléchir, en total lâcher prise… C’est comme si le coeur n’en pouvait plus d’être depuis si longtemps baillonné par de multiples sentiments de honte, d’impuissance, de rebellion inassouvie, de rage…
    Et ce sont d’innombrables barrières plus hautes que des montagnes que la « petite voix » doit franchir…
    Des larmes s’écoulent souvent de la « petite voix » alors qu’elle gravit ces forteresses bien défendues et incroyablement armées…
    Forteresses et barrières dont elle s’aperçoit qu’elles ont été construites par une partie d’elle même.
    Construites pour…. »Survivre »…
    Survivre à l’innommable, à la barbarie…
    Mais « la petite voix » qui s’échappe du coeur a une pointe de diamant et, une fois lancée, perfore toutes les carapaces, même les plus tenaces.
    C »est l’innocence retrouvée, la pureté des sentiments qui répparaissent et se dévoilent à nouveau à la conscience…
    Ce qui s’est passé ne peut être effacé, ni oublié mais toutes les réactions de survie, tous les sentiments de honte, de haine, de culpabilité, tous les désirs de disparaître ou les envies de violences doivent revenir en conscience afin d’être balayés…
    Oui, Jeanne, il faut dénoncer ces bas instincts et montrer les dégats occasionnés qui se comptent souvent en dizaines d’années d’errance et de désarroi dans la vie des victimes…
    Je t’embrasse
    Jacques

  5. Bonjour ma chère amie Jeanne !

    Oh comme je te comprend nous hésitons a partager,
    à brisé ce silence, tout se que tu as écris est tellement vrai
    merci d’avoir écris sur ce sujet qui pour plusieurs est encore
    tabou, certain ne veule pas en parler par peur, ici chez toi je peux
    te dire que se ne sont pas les étranger qui sont les pires à nous
    tenir dans le silence , mais la famille bien souvent, le déni est aussi
    pire que l’acte, cette peur de dire est toujours présente en moi, cette
    peur de dévoiler parce qu’une honte m’ habite encore … Une peur que
    personne ne comprends sauf toi ma douce amie, pour l’ exprimé aussi
    bien, et mieux que moi tu as la facilité des mots, seule ma grande-sœur
    me comprenais, parce que ce sujet dérangeais trop les autres membre
    de la famille et je garde encore le silence parlant à demi-mots sur mon
    blog, encore cette peur de parler de brisée le silence , ce silence qui
    m’ étouffe dont j’ai honte encore … Comme je ne peux pas parler …
    pourrais-je partager ton texte sur mon blog , si oui écris le moi en
    message privé sur facebook , je mettrai le lien de ton blog et ton nom
    bien sûr au bout du texte comme ici , si tu veux bien que je le partage
    chez *Les Douceur de Gigi* mais je te respecte si tu préfère pas , ne t’inquiète pas je comprendrai , et ne t’en voudrai pas, en tout cas se fut émouvant de te lire ce matin merci de dire , d’écrire tout haut ce que d’autres on peur d’écrire comme moi , car la peur les paralyse encore et que ma famille lie mon blog même si il ne laisse pas de commentaires à la
    lecture il change et devienne plus ouvert je crois que ton texte peux ouvrir bien des cœurs milles fois bravo , je t’embrasse bien fort Jeanne
    ton amie et sœur de cœur qui t’aime Gigi xoxo

  6. Pingback: ❤✿❤ Il y a de ces textes que l’on écrit……..❤✿❤ « ˙·٠•●❤ ❤ ❤ Les Douceurs De Gigi ❤ ❤ ❤●•٠·˙

  7. Pingback: ♥Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ♥ Il y a de ces textes que l’on écrit…♥Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ♥ « ♥Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ♥ Les Douceurs De GiGi-2 ♥Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s